Accès abonné :              
Journal en ligne - []
ZOOMAlgérie Impact de l'assouplissement du Crédoc
PIED DE LETTRErédacteur en chef exécutif Entre intérêts et circonspection
RELATIONS INTERNATIONALESDiplomatie de connivence
RELATIONS INTERNATIONALESLes tares de l'aide publique en Afrique
DOSSIERAlain Mascart «Il ne faut pas trop blâmer le politique»
DOSSIERAbdelali Belghiti Alaoui «Le Maroc accompagne l'Afrique pour construire des infrastructures sanitair
DOSSIERFaux médicaments Un problème de santé en Afrique
DOSSIERDorothée Kindé Gazard «Notre budget est de 75 milliards de f CFA»
DOSSIERMarrakech examine la santé africaine
DOSSIERMARRAKECH, CAPITALE AFRICAINE DE LA SANTÉ
Entreprises et MarchésGUINÉE Cadeau du Nouvel An d'Orange Guinée au ministre conseiller Youssou Ndour
Entreprises et MarchésLa Banque mondiale pour la facilitation des transports et du transit en Afrique centrale
EditorialLa santé, un droit pour l'Afrique
Banque - AssurancesMARATHON INTERNATIONAL DE BAMAKO Bank of Africa soutient la 6ème édition
Banque - AssurancesCAMEROUN La Banque des PME sur les rails
Banque - AssurancesDONALD KABERUKA, PRÉSIDENT DE LA BAD «La BAD a joué sa partition»
Banque - AssurancesLes banquiers francophones en conclave à Abidjan
Banque - AssurancesCÔTE D'IVOIRE Afreximbank octroie 250 Mrds de f CFA aux entreprises locales
BoursesIntroduction prochaine de Mega African Capital à GSE
BoursesAFFAIRES La note du Cameroun pourrait passer de B à B+
Politique - EconomieMAGHREB Triptyque bonne gouvernance, sécurité et développement
Politique - EconomieL'Afrique cherche son modèle économique à Rabat
Politique - EconomieBURKINA FASO La démocratie à l'épreuve
Politique - EconomieGABON Jean Ping siffle la fin du match
L’OHADA en questions Version imprimable
02-06-2010

Chaque semaine, Me Arlète Tonye répond aux questions de nos lecteurs concernant le droit des affaires en Afrique.

Henri-Paul B., Douala : « Je possède 30% dans une société à responsabilité limitée et la gestion du gérant m’inquiète. Puis-je demander une expertise de gestion ? »

Oui, car vous détenez au moins le cinquième du capital social. En effet, la loi dispose qu’un ou plusieurs associés représentant au moins cette fraction peuvent, soit individuellement, soit en se regroupant sous quelque forme que ce soit, demander au président de la juridiction compétente du siège social la désignation d’un ou de plusieurs experts chargés de présenter un rapport sur une ou plusieurs opérations de gestion. Inquiétude ou pas, c’est le seul critère légal. Ce critère pose des problèmes au niveau de sa recevabilité :

- L’appréciation en cas de désaccord de propriétaires d’actions indivises : pour que la demande soit recevable, suffit-il de l’action de quelques-uns ou l’unanimité doit-elle être exigée ?

- En cas de démembrement de l’action, qui de l’usufruitier ou du nu-propriétaire peut faire cette demande ? (L’usufruit est le droit de jouir des choses dont un autre a la propriété, en l’occurrence, le nu-propriétaire).

Les avis étant partagés, il appartient à la juridiction de trancher, encore faut-il que la question lui soit posée.

Quant à l’opération de gestion, elle désigne tous les actes de la compétence des dirigeants sociaux, individuellement ou collectivement. S’il accède à la demande, le juge détermine l’étendue de la mission et les pouvoirs des experts, dont les honoraires sont supportés par la société. Le rapport est adressé au demandeur et aux organes de gestion, de direction ou d’administration.

 

Vous souhaitez soumettre votre problème  juridique à Me Tonye ? N’hésitez pas à lui écrire à Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir Seuls votre prénom et l’initiale de votre nom seront publiés.

Nous vous invitons à rédiger vos questions de manière précise et concise, en ne soumettant qu’un seul problème à la fois.

Me Tonye est une avocate camerounaise, titulaire d’un DEA de droit privé de l’Université Paris XII Val-de-Marne. Elle a exercé de 1989 à 2010 au barreau du Cameroun avec résidence à Douala et, depuis cette année, au barreau du Val d’Oise avec résidence à Pontoise.

Elle est auteur de Pratique Juridique des Financements structurés en Afrique, aux éditions L’Harmattan. Et de Droit des Banques en difficultés en Afrique francophone, édité par Overscore.

 
Suivant >