Interpol refuse de valider le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro Version imprimable
International
30-05-2016
S’appuyant sur l’article 3 de sa Constitution, Interpol, la police des polices, a refusé de valider le mandat d’arrêt émis par le Burkina contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Cet article stipule que : «Toute activité ou intervention dans des questions ou affaires présentant un caractère politique, militaire, religieux ou racial est rigoureusement interdite à l’Organisation».
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

La fin de la journée du lundi 24 avril 2017 à Bettenty, village insulaire de la commune de...
[La suite...]

«L’Afrique sera le continent du 21ème siècle», prédisent certains économistes avisés. Un avenir qui...
[La suite...]

NGE Impact en partenariat avec Maroc Export ont annoncé, le 24 avril 2017 à Casablanca, la 5ème...
[La suite...]

Le Club Afrique Développement a organisé, du 19 au 22 avril 2017 à Abidjan, une rencontre et une...
[La suite...]

Le premier tour de l’élection présidentielle en France a livré son verdict. Aucun candidat de...
[La suite...]

Le président du Cameroun, Paul Biya, a affirmé dans un discours lors d’une cérémonie de prise...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×