Interpol refuse de valider le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro Version imprimable
International
30-05-2016
S’appuyant sur l’article 3 de sa Constitution, Interpol, la police des polices, a refusé de valider le mandat d’arrêt émis par le Burkina contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Cet article stipule que : «Toute activité ou intervention dans des questions ou affaires présentant un caractère politique, militaire, religieux ou racial est rigoureusement interdite à l’Organisation».
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

La croissance économique devrait croître à un taux de 3,1% en Afrique subsaharienne cette année,...
[La suite...]

Des nominations ont été proposées et validées hier, jeudi 18 avril, au palais royal de Rabat, lors...
[La suite...]

L'endettement mondial atteint des records sous l'impulsion de la Chine, au point de dépasser...
[La suite...]

Plus de 200 enfants ont été libérés de différents groupes armés au Soudan du Sud, annonce ce...
[La suite...]

Une aide de trois millions d'euros au nouveau Parlement de Sierra Leone, a annoncé L'Union...
[La suite...]

Quelques jours après les bombardements de la coalition regroupant la France, les Etats-Unis et la...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×