Interpol refuse de valider le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro Version imprimable
International
30-05-2016
S’appuyant sur l’article 3 de sa Constitution, Interpol, la police des polices, a refusé de valider le mandat d’arrêt émis par le Burkina contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Cet article stipule que : «Toute activité ou intervention dans des questions ou affaires présentant un caractère politique, militaire, religieux ou racial est rigoureusement interdite à l’Organisation».
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L’Algérie vient de nommer un nouveau gouvernement avec comme Premier ministre Abdelmajid Tebboune....
[La suite...]

J’ai été peiné d’apprendre la mort de quatre «démobilisés» cette semaine, surtout après le décès...
[La suite...]

L’institut Vigeo Eiris vient de désigner le groupe Cosumar TOP Performer RSE 2017 avec un score...
[La suite...]

Il n’est pas besoin de passer beaucoup de temps en Afrique, dans n’importe quelle ville, pour...
[La suite...]

Le président nigérien Mahamadou Issoufou et le président tunisien Beji Caid Essebsi seront reçus...
[La suite...]

L’institution d’émission monétaire en Afrique centrale a exprimé son inquiétude au sujet de la...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×