Interpol refuse de valider le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro Version imprimable
International
30-05-2016
S’appuyant sur l’article 3 de sa Constitution, Interpol, la police des polices, a refusé de valider le mandat d’arrêt émis par le Burkina contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Cet article stipule que : «Toute activité ou intervention dans des questions ou affaires présentant un caractère politique, militaire, religieux ou racial est rigoureusement interdite à l’Organisation».
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Suite aux attaques sanglantes de groupes jihadistes à la frontière ouest avec le Mali, le Niger est...
[La suite...]

En marge de la visite du Roi Mohammed VI en Guinée, le groupe OCP et le gouvernement de la Guinée...
[La suite...]

Dimanche 26 février 2017, le Maroc a annoncé un retrait unilatéral de la zone de Guergarate, en...
[La suite...]

Après le Ghana, la Zambie et la Guinée, le Roi du Maroc Mohammed VI et la délégation qui...
[La suite...]

Maurice Braud, responsable du pôle Mondialisation au parti socialiste français, a dressé le bilan...
[La suite...]

La compagnie aérienne Guinea Airlines a procédé, ce samedi 25 février 2017, au lancement officiel...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×