Les fonds vautours dans le collimateur du Club de Paris Version imprimable
International
18-06-2008

Le Club de Paris, qui réunit les principaux pays créanciers de la planète, s'est à nouveau inquiété mercredi de l'action des fonds dits vautours, spécialisés dans le rachat de créances douteuses, qui profitent indirectement de l'annulation d'une partie de la dette des pays pauvres très endettés.

Au total, environ 1 milliard de dollars ont déjà été obtenus par ces fonds spécialisés devant différentes juridictions dans le monde et de nombreuses procédures sont encore en cours.

Le Congo et le Liberia sont notamment concernés.

Pour contrer l'action de ces fonds, les membres du Club de Paris se sont engagés à ne pas céder leurs créances sur les pauvres très endettés, suivis récemment dans cette voie par l'Union européenne.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Au Sénégal, le mandat du «Wax waxxeet», qui signifie le fait de se dédire en wolof, langue...
[La suite...]

Nairobi, capitale du Kenya, vient d’abriter pour la première fois la conférence "Morocco–Kenya...
[La suite...]

Un déjeuner de travail a été organisé par le Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa)...
[La suite...]

Afin d’améliorer l’attractivité des produits d’artisanat au Maroc et à l’international, le...
[La suite...]

Environ 41 millions d’euros, c’est le montant du prêt octroyé par la Banque africaine de...
[La suite...]

La Société commerciale de banque (SCB), appartenant à Attijariwafa bank, fait partie, avec les...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×