Les Nations unies décidées à sévir contre les abus sexuels des Casques bleus Version imprimable
International
03-04-2016
Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté le 18 mars dernier, avec difficulté, une résolution qui s'attaque pour la première fois aux abus sexuels commis par les Casques bleus. La résolution, proposée par les États-Unis, prévoit de rapatrier des contingents entiers de Casques bleus, en cas de soupçon d'abus sexuels ou d'exploitation sexuelle. Si un pays ne prend aucune mesure contre ses soldats fautifs, il pourra même être écarté totalement des opérations de maintien de la paix. Selon le dernier rapport annuel du secrétaire général Ban Kimoon, 69 cas d'abus sexuels auraient été commis par des Casques bleus en 2015, en «nette augmentation» sur 2014. Deux missions cumulaient en 2015 la moitié des cas: celles en Centrafrique (Minusca) et en RDC (Monusco). Le rapport a nommé pour la première fois 21 pays dont sont originaires les Casques bleus mis en cause. Ce problème endémique ne date pas d'hier et ne semble pas s'améliorer: depuis le début de l'année, 26 nouvelles accusations ont émergé.
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×