Accès abonné :              
Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSPour un système alimentaire «cool»
ZOOMImpact de l'abrogation de l'article 87 bis du Code du Travail
ZOOMAlgérie Impact de l'augmentation générale des salaires
PIED DE LETTRELa meilleure référence
RELATIONS INTERNATIONALESMigration et développement Atelier OIM-Italie pour un dialogue mondial
DOSSIERGabon Le «pétrole vert», un potentiel peu exploité
DOSSIERLe Gabon en Afrique centrale
DOSSIERGabon Bras de fer entre le fisc et les compagnies étrangères ?
DOSSIEROù en sont les projets structurants pour un Gabon Emergent ?
DOSSIERAli Bongo L'heure des comptes
Entreprises et MarchésÉGYPTE Les revenus du canal de Suez en hausse de 12%
Entreprises et MarchésCACAO Une nouvelle «guerre commerciale» entre le Ghana et la Côte d'Ivoire
Entreprises et MarchésCOMPÉTITIVITÉ DU FRANC CFA Jean-Louis Billon ouvre le débat
Entreprises et MarchésMAROC ONMT et GBP font la promotion du tourisme
Entreprises et MarchésCASABLANCA Grands travaux d'urbanisation
Banque - AssurancesBLANCHIMENT D'ARGENT Le lourd tribut de l'Afrique subsaharienne
Banque - AssurancesALGÉRIE Hausse du chiffre d'affaires du secteur des assurances
Banque - AssurancesMAROC Attijariwafa bank enregistre des performances satisfaisantes, à fin juin 2014
Banque - AssurancesBMCE BANK 50%de bénéfices en plus
Banque - AssurancesMAROC La Banque mondiale débloque 519 millions de $ pour le projet solaire Noor
Banque - AssurancesBAD Nouvelle ligne de crédit au Maroc
BoursesBRVM Investment Days à Paris
FocusTensions géostratégiques en Afrique du Nord Le terrorisme, une menace planétaire
Politique - EconomieCEA 9ème Conférence à Addis-Abeba
Politique - EconomieBCT Révision à la baisse du taux de croissance
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE «Quelle révolution verte pour le continent africain ?»
Politique - EconomieCAMEROUN-TCHAD-NIGÉRIA Vers des échanges économiques contrastés
Politique - EconomieGUINÉE ÉQUATORIALE Obiang Nguéma solde le dossier Fitzpatrick
Politique - EconomieMALI IBK cède au diktat du FMI en recourant au marché financier de la région
Politique - EconomieGUINÉE-BISSAU La chute spectaculaire d'un parrain
Politique - EconomieMALI Le Premier ministre Moussa Mara revisite les coffres des donateurs à Paris
Politique - EconomieLIBYE Prestation de serment du nouveau Premier ministre
L’enclavement entrave le commerce et freine la croissance Version imprimable
02-07-2008

L’enclavement a un coût très élevé pour les pays dépourvus de littoral maritime. Les délais de livraison des marchandises importées sont par ailleurs allongés. La croissance s’en ressent.

Par Aliou Diongue, Dakar

Payer plus cher et attendre plus longtemps : telle est la contrainte à laquelle doivent se plier 31 pays en développement qui ont fait l’objet d’une étude de la Banque mondiale rendue publique le 16 juin 2008. L’étude, réalisée en 2007, est intitulée « Le prix de l’enclavement : coûts de logistique et fiabilité de la chaîne logistique ». Seize de ces pays sont dans la catégorie des pays les plus pauvres du monde. Leur enclavement est en partie cause de leur pauvreté. L’Afrique, à elle seule, renferme quinze pays enclavés.

Impact négatif
En ce qui concerne l’Afrique subsaharienne, note la Banque mondiale, les coûts élevés des transactions commerciales ont un impact négatif sur les perspectives d’expansion de son commerce. Un paradoxe fort regrettable, en un moment surtout où le commerce international est en pleine expansion et où les investissements ont connu une forte croissance au cours des dernières décennies. L’Afrique, elle, est dans une situation inverse. La part de l’Afrique dans les exportations mondiales a en effet chuté de près de deux tiers en une trentaine d’années, passant de 2,9% en 1976 à 0,9% en 2006. Si, estime la Banque mondiale, sa part était restée au même niveau que dans les années 70, ses recettes d’exportation seraient environ dix fois plus élevées que leur valeur actuelle.

Les coûts de transport d’un conteneur de Baltimore à Mbabane (Swaziland) sont cinq fois plus élevés que de Baltimore à Durban, pourtant à égale distance.

Exemples édifiants
Trois exemples peuvent illustrer les caractéristiques de l’enclavement.
Le port américain de Baltimore est à égale distance de la capitale du Swaziland, Mbabane, et de la ville portuaire sud-africaine de Durban. Pourtant, les coûts de transport d’un conteneur de Baltimore à Mbabane sont cinq fois plus élevés que pour Durban.
Les marchandises destinées à l’Ouganda, au Rwanda et au Burundi et qui transitent par le port de Dar Es Salaam, en Tanzanie, restent en moyenne cinq jours de plus (25 jours contre 20) en transit que les marchandises destinées à la Tanzanie.
N’djamena, au Tchad, est située à 2000 km de la mer. La capitale tchadienne fait transiter ses importations par le port de Douala, au Cameroun. Selon les économistes de la Banque mondiale, « l’inefficacité du système portuaire à Douala favorise les retards et les coûts élevés de transport des marchandises à destination de N’djamena ».

Coût du transport
La faible qualité des routes vient alourdir les coûts de l’enclavement. L’insuffisance des capitaux consacrés à l’entretien des infrastructures routières en Afrique subsaharienne entre 1970 et 1989 a causé une perte estimée à 45 milliards de dollars de la valeur du réseau routier africain.
Le coût du transport renchérit considérablement le prix des marchandises importées. Un exemple : avant la flambée des prix du pétrole, les camionneurs de la Zambie, pays importateur de pétrole, payaient déjà le carburant jusqu’à 50% de plus que les camionneurs d’autres pays de cette sous-région.

 
< Précédent   Suivant >