Accès abonné :              
Communiqués

04-08-2014
Chers lecteurs, nous sommes très heureux d’avoir passé ensemble ce premier semestre riche en évènements internationaux et en informations financières et économiques qui, chaque jour, démontrent que l’Afrique est en pleine construction. Malheureusement, cette période est marquée par de grands dossiers inquiétants dans le monde, tels que la grave épidémie d’Ebola, le conflit palestinien à Gaza… En cette période estivale, toutes nos équipes vous souhaitent d’excellentes vacances et vous donnent rendez-vous dès le 15 septembre.  Nous restons proches de vous par la couverture de l’actualité sur notre site : www.lesafriques.com
[La suite...]

 

01-01-2013
Une nouvelle année pointe à l’horizon. L’occasion pour la rédaction de l’hebdomadaire Les Afriques d’adresser ses vœux de santé, de bonheur et de réussite à tous ses lecteurs, abonnés, collaborateurs et partenaires. Après une année 2012 entamée par d’interminables pourparlers sur le Nord Mali et achevée sous fonds de bruits de bottes en Centrafrique, formulons les vœux que 2013 soit l’année de la paix et de la stabilité pour des millions d’africains, réfugiés ou déplacés dans des camps de fortune. Que 2013 soit l’année des retrouvailles et de la consolidation de la paix entre le Cap et le Caire et, au-delà, dans le monde entier.
[La suite...]

 

14-11-2012
Nous informons à nos partenaires et annonceurs que Balla Moussa Keita n’est plus habileté à représenter le groupe Les Afriques Editions & Communications SA et à mener des négociations, transactions, ou missions au nom du groupe. Fait à Genève le 13 novembre 2012
[La suite...]

 

03-10-2012
A l’instar de plusieurs titres de presse distribués à partir de la France, l’hebdomadaire Les Afriques a connu des perturbations suite aux mouvements sociaux des travailleurs de Prestalis, principal distributeur de la France vers l’Afrique et l’Europe. Ainsi, le numéro 214 de Les Afriques du 27 septembre au 3 octobre n’est pas présent dans certains kiosques de notre réseau de distribution. Tout en nous excusant auprès de nos lecteurs, nos abonnés, nos annonceurs et nos partenaires pour cette situation indépendante de notre volonté, nous avons le plaisir de vous proposer le téléchargement gratuit de la version PDF de notre journal. Pour téléchargez le numéro 214 : cliquez ici
[La suite...]

 
article thumbnail

La Direction de la publication 02-03-2012
Nous vous avons annoncé depuis le 1er janvier le changement historique de notre groupe à travers la transformation de notre hebdomadaire le journal Les Afriques.
[La suite...]

 

08-12-2011
IFC, a member of the World Bank Group, is the largest global development institution focused on the private sector in developing countries. We create opportunity for people to escape poverty and improve their lives.We do so by providing financing to help businesses employ more people and supply essential services, by mobilizing capital from others, and by delivering advisory services to ensure sustainable development. IFC manages the Investment Climate Advisory Services of the World Bank Group which offers client governments a wide range of services to assist them in improving the legal and regulatory frameworks for doing business and attracting investment. Our work focuses on several dimensions: Business regulation, trade logistics, business taxation, investment policy, insolvency, programs in agribusiness, infrastructure and other industries, and public-private dialogue. Improving the investment climate in Sub-Saharan Africa is a strategic priority for the World Bank Group. To further scale up the impact and sustainability of our work, the IFC is recruiting Investment Climate Specialists who will design, implement and monitor investment climate reform programs, coordinate relationships across the World Bank Group, with donors and other external stakeholders, participate in knowledge building and dissemination, and provide guidance to staff and external consultants. IFC recruits: Country and Regional Program Managers Zambia, Uganda, Guinea, Cote d’Ivoire, Sierra Leone, Central Africa Positions based in Lusaka & Kampala Pos.112454; Freetown, Conakry & Abidjan Pos. 112453; Douala Pos. 112452. Senior/Operations Officers Agribusiness and Infrastructure Positions based in Dakar & Nairobi: Agribusiness Pos. 112455 & 112456; Infrastructure Pos. 112457 & 112458. Regulatory Reform Business Regulation, Debt Resolution, Business Taxation Positions based in Dakar & Nairobi: Debt Resolution Pos. 112464; Business Regulation Pos. 112461 & 112462; Business Taxation Pos. 112465. Private-Public Dialogue, Industry Investments, Economics Positions based in Dakar & Nairobi: Private Public Dialogue Pos. 112468; Industry Investments Pos. 112463; Economists Pos. 112469 & 112470. Information Technology Positions based in Nairobi & Dakar or Accra Pos. 112459 & 112460. All candidates are expected to have an advanced university degree equivalent to a Master’s degree, 5 to 8 or more years of professional experience in an area related to Investment Climate issues, solid experience in their respective field of expertise, and be able to demonstrate strong knowledge about Sub-Saharan Africa. For detailed job information on these and other positions in Africa, and to apply on-line, please visit the IFC career website at www.ifc.org . Deadline is January 9, 2012. IFC offers rewarding careers in a global environment. Women are encouraged to apply. www.ifc.org
[La suite...]

 
article thumbnail

12-09-2011
BIO a le plaisir d'annoncer le premier closing du fonds généraliste Maghreb Private Equity Fund III LLC («MPEF III») avec un capital dépassant les 96 millions d'euros, engagés par des investisseurs institutionnels et des agences de développement renommés.
[La suite...]

 

13-09-2011
COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE ECOBANK PROJET D’ACQUISITION DE OCEANIC BANK Lomé, 12 septembre 2011 : Ecobank Transnational Incorporated (‘’ETI’’ ; NSE : ETI, GSE :ETI ; BRVM :ETIT), société mère du Groupe Ecobank, le principal groupe bancaire panafricain, présent dans 32 pays africains a communiqué aujourd’hui des détails sur le projet d’acquisition de Oceanic Bank International Plc (Oceanic Bank), (l’acquisition). Le 30 juillet 2011, Oceanic Bank et ETI ont signé une convention d’exécution de transaction pour l’acquisition et la recapitalisation de Oceanic Bank. Il était envisagé qu’après l’acquisition ETI procéderait à une fusion de Oceanic bank avec Ecobank Nigeria Plc (‘’Ecobank Nigeria’’). Au terme de la fusion projetée entre Oceanic Bank et Ecobank Nigeria, la nouvelle entité va permettre de créer une des principales institutions financières nigérianes disposant de solides parts de marché dans tous les domaines et d’un puissant réseau de distribution. En outre, elle permettra aussi bien aux actionnaires de Oceanic bank qu’à ceux de Ecobank d’être partie prenante d’une plus grande institution et à la création de valeur qui en résulte. Les principales raisons de l’acquisition   Cette acquisition va occasionner un certain nombre d’avantages clés autant pour les actionnaires d’ETI que pour ceux d’Oceanic Bank, de même que pour le secteur des services financiers nigérian en général.  Ces avantages comprennent : Création d’un réseau de distribution leader dans tous les Etats du Nigéria avec plus de 600 agences et 1450 GAB Réalisation de l’objectif stratégique d’ETI d’augmenter les parts de marché au Nigéria. L’entité combinée se classera à la 5ème place (en total actifs), en 4ème position (par les dépots) et en seconde position (par le nombre d’agences) Prise de position au Nigéria qui reflète mieux la taille de l’économie du Nigéria en comparaison des autres marchés africains Une complémentarité par l’association de la solide base de clients de la banque de détail et ceux du secteur public  de Océanic Bank avec la force de Ecobank dans le secteur des multinationales et des grandes entreprises locales. L’espérance de synergies significatives grâce à des économies d’échelle dans l’optimisation des coûts d’approvisionnement, des infrastructures et des coûts des fonds  Possibilité de financer des transactions plus importantes et d’appliquer les meilleures pratiques à travers le groupe Permettre une utilisation plus efficace des capitaux excédentaires d’Ecobank Nigéria Participation des actionnaires de Oceanic Bank dans le principal groupe bancaire panafricain indépendant avec plus de 3,4 millions de clients et une présence dans 32 pays africains. Arnold Ekpe, Directeur Général du Groupe, a commenté : « Oceanic Bank est très complémentaire avec notre activité et notre stratégie de croissance au Nigéria. Cette transaction crée la deuxième plus importante plateforme de distribution au Nigéria avec plus de 600 agences et 1 450 GAB. En associant la base de la clientèle de détail et la solide franchise du secteur public avec la clientèle des multinationales et des grandes entreprises locales de Ecobank, nous allons créer une institution de services financiers complets de premier plan et consolider la position de Ecobank en tant que leader du marché au Nigéria. » Monsieur Ekpe a en outre fait remarquer : « je suis convaincu que l’acquisition envisagée créera une valeur actionnariale significative. J’invite les actionnaires de Oceanic Bank à participer à l’avenir prometteur du principal Groupe bancaire panafricain indépendant avec un total cumulé de 7,4 millions de clients et une présence dans 32 pays africains. » Structure de l’acquisition L’acquisition sera exécutée par le biais d’un concordat dont les détails sont ci-après : AMCON investira une aide financière, « Financial Accommodation Amount (« FAA ») pour ramener à zéro la valeur nette de l’actif de Oceanic Bank et en échange va émettre des actions ordinaires de Oceanic Bank par voie de placement privé. Consécutivement à l’injection de ces fonds (« FAA »), ETI va acquérir 100% du volume existant des actions ordinaires de Oceanic Bank. La totalité des fonds propres de Oceanic Bank seront converties en actions ETI ordinaires et en action ETI préférentielles.   Il est envisagé qu’à l’issue de cette acquisition, ETI procéderait à la fusion de Oceanic Bank avec Ecobank Nigéria. Suite à cette opération, l’entité fusionnée devrait afficher un ratio de solvabilité d’au moins 16%. Approbations et Calendriers La Banque Centrale du Nigéria (CBN) a accordé à Oceanic Bank et ETI, son accord de « non-objection » en vue d’entamer le plan d’arrangement. Le plan d’arrangement a également reçu l’accord de principe de la Security and Exchange Commission (SEC). Une assemblée générale des actionnaires de Oceanic Bank a été convoquée pour le 27 Septembre 2011 aux fins d’approuver le plan d’arrangement. Suite à l’approbation des actionnaires, l’acquisition devrait être achevée au plus tard le 5 octo bre 2011. A l’issue de cette phase ETI prévoit la recapitalisation et la fusion de Oceanic Bank avec Ecobank Nigéria. Ladite recapitalisation ainsi que la restructuration restant elles-mêmes soumises à l’approbation des autorités de régulation. Ce processus qui démarre immédiatement après l’acquisition va s’étaler sur une période de 3 ans pour parvenir à une intégration complète des activités. Atténuation des Risques ETI a procédé à de fines vérifications préalables et est convaincu que l’acquisition procède du meilleur intérêt pour toutes les parties. ETI possède une bonne expérience des acquisitions, ayant finalisée 12 acquisitions dans 10 pays en Afrique au cours des 10 dernières années dont 3 au Nigéria. Ce qui démontre sa capacité de fusionner sans heurts Oceanic Bank dans le réseau ETI, dans le sens des synergies attendues. - Fin - Pour plus d’informations, veuillez contacter : Département Relations avec les investisseurs, Groupe Ecobank. David Ellis            Group Manager, Investor Relations               Cell: +44 771 413 6523                                      Email: dellis@ecobank.com Ato Arku            Group Officer, Investor Relations        DD: +228 221 03 03                                    Email: aarku@ecobank.com A Propos de Ecobank Constitué à Lomé, Togo, Ecobank Transnational Incorporated est la maison mère du groupe Ecobank, le principal groupe bancaire régional indépendant d’Afrique. Le groupe est présent actuellement dans 30 pays africains, avec des filiales au Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap Vert, Congo (Brazzaville), Congo (République Démocratique), Côte d’Ivoire, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Kenya, Libéria, Malawi, Mali, Niger, Nigéria, Ouganda, République centrafricaine, Rwanda, Sao Tomé e Principe, Sénégal, Sierra Leone, Tanzanie, Tchad, Togo, Zambie et Zimbabwe. Le groupe est également représenté par des bureaux à Dubaï, à Johannesburg et à Luanda. Ecobank a également une filiale dénommée EBI S.A à Paris. ETI est cotée sur les places boursières de Lagos, Accra et à la BRVM à Abidjan (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine – UEMOA). Le groupe emploie plus de 10 000 personnes, ressortissants de 35 pays, dans plus de 750 agences. Ecobank est une banque universelle offrant les produits et services de la banque de grande clientèle, de détail d’investissement et les services monétiques, aux gouvernements, aux institutions financières, aux sociétés multinationales, aux agences internationales, aux moyennes, petites et micro entreprises, et aux particuliers. Pour de plus amples informations, prière consulter le site http://www.ecobank.com.
[La suite...]

 

08-09-2011
Cotecna, l’une des premières entreprises internationales dans le domaine des contrôles, des inspections et de la certification commerciale, a signé un contrat de cinq ans avec le Ministère du Développement Industriel, de l’Artisanat et du Tourisme du Niger pour la Vérification de Conformité (VoC) des importations.
[La suite...]

 

06-09-2011
Communiqué Chers lecteurs, chers abonnés et chers partenaires Après  sa traditionnelle pose estivale du mois d’août, le journal Les Afriques reprend service en espérant que vous avez apprécié le numéro hors série (juillet et août) consacré aux «100 projets qui font le Maroc». La prochaine parution en kiosque, celle du numéro 173, est prévue pour le jeudi 29 septembre 2011. Parmi les thèmes clés qui seront débattus : le baromètre des places financières africaines suite à la crise des dettes publiques européennes et   la débâcle des marchés internationaux. Il sera aussi question des conséquences économiques et financières de la chute de Kadhafi sur le continent africain et, last but not least,  d’un focus   «Carrières et Grandes Ecoles » qui reviendra sur les tendances du moment  dans les milieux universitaires et académiques africains, ainsi que chez les cabinets de recrutement.   La Direction de la Publication Genève le 6 septembre 2011
[La suite...]

Autres articles