Kenya : Suppression du poste de Premier ministre dans le projet de Constitution Version imprimable
Kenya
18-05-2010

Le poste de Premier ministre, qui avait été créé en février 2008, suite à l'accord de partage du pouvoir entre le président Mwai Kibaki et le leader de l'opposition Raila Odinga, a été supprimé dans le projet de Constitution kenyane.

Ce projet sera soumis à référendum avant le 6 août prochain.

Si ce poste de Premier ministre fut le résultat de la crise des élections contestées de décembre 2007, qui avaient fait 1133 tués et plus de 350 000 déplacés, aujourd'hui, le projet de Constitution le supprime et prévoit la réduction du nombre des membres du gouvernement, entre un minimum de 14 et un maximum de 22, qui seront nommés en dehors du Parlement par le chef de l'Etat.

L'actuel gouvernement est composé de 94 membres, entre ministres et ministres assistants, tous choisis parmi les élus de la Chambre des représentants, qui compte 222 députés.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Carlos Lopes, secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), a...
[La suite...]

Le chef de l’État congolais, Joseph Kabila, en fin de mandat constitutionnel, a effectué le 25...
[La suite...]

48 heures après la prestation de serment d’Ali Bongo, investi par la Cour constitutionnelle pour un...
[La suite...]

À la suite de la proclamation des résultats présidentiels par le ministre de l’Intérieur, le 31...
[La suite...]

À quelques semaines de la COP22, une vingtaine de ministres africains, des représentants...
[La suite...]

Engagé dans le co-investissement dans une nouvelle raffinerie de sucre en Arabie saoudite, en...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :