Les exploitants kenyans pour une garantie des cours du thé et du café Version imprimable
Kenya
08-07-2011

"Les agriculteurs de Nyeri, qui souffrent depuis fort longtemps, ont recommandé au gouvernement de mettre en place un minimum de garanties pour leurs productions de café et de thé. 

Ils trouvent qu'avec une telle suggestion, ils seraient protégés contre les pertes en cas de sécheresse ou de productions excédentaires induisant des prix trop bas.

 Ces exploitants, qui ne comptent que sur des cultures de rente, faute d'industries dans la région, ont ainsi fait du lobbying auprès des membres de la commission parlementaire sur le budget à Nyeri.

Mary Wanjugu, qui fait partie de cette corporation, a soutenu que le gouvernement devrait aussi veiller à leur « fournir des intrants agricoles à des prix subventionnés et à établir de meilleurs marchés pour les produits ». "

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le 27ème Sommet Afrique-France s’est tenu les 13 et 14 janvier 2017, à Bamako, au Mali. Près de 35...
[La suite...]

Bamako, capitale du Mali, va abriter, les 13 et 14 janvier 2017, le 27ème Sommet Afrique-France....
[La suite...]

L’autocrate de Banjul, guerrier dans la journée et négociateur au cours de la nuit, engage...
[La suite...]

Le retour du Maroc à la maison mère se précise. Le Roi Mohammed VI met les bouchées doubles et...
[La suite...]

Dans le sens de l’élan du Maroc vers ses voisins africains, le Royaume vient de décider de porter...
[La suite...]

Djibouti a inauguré la ligne qui le relie à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Le tronçon aurait...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :