Les exploitants kenyans pour une garantie des cours du thé et du café Version imprimable
Kenya
08-07-2011

"Les agriculteurs de Nyeri, qui souffrent depuis fort longtemps, ont recommandé au gouvernement de mettre en place un minimum de garanties pour leurs productions de café et de thé. 

Ils trouvent qu'avec une telle suggestion, ils seraient protégés contre les pertes en cas de sécheresse ou de productions excédentaires induisant des prix trop bas.

 Ces exploitants, qui ne comptent que sur des cultures de rente, faute d'industries dans la région, ont ainsi fait du lobbying auprès des membres de la commission parlementaire sur le budget à Nyeri.

Mary Wanjugu, qui fait partie de cette corporation, a soutenu que le gouvernement devrait aussi veiller à leur « fournir des intrants agricoles à des prix subventionnés et à établir de meilleurs marchés pour les produits ». "

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Une aide de trois millions d'euros au nouveau Parlement de Sierra Leone, a annoncé L'Union...
[La suite...]

Quelques jours après les bombardements de la coalition regroupant la France, les Etats-Unis et la...
[La suite...]

Lundi, un porte-parole de la police locale a confirmé l'assassinat de quatre policiers lors d'une...
[La suite...]

La Banque mondiale (BM) vient d'approuver une enveloppe de 210 millions de dollars pour le...
[La suite...]

Le Conseil des ministres des 28 Etats membres de l’Union européenne, la plus haute instance...
[La suite...]

Les importations espagnoles de fruits et légumes marocain ont augmenté de 31% en 2017 par rapport...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×