Accès abonné :              
Crash silencieux sur la place financière d’Abidjan (sommaire n°117) Version imprimable

Crash silencieux sur la place financière d’Abidjan

Le siège de la BRVM à Abidjan.

Le siège de la BRVM à Abidjan.

Privée de nouvelles introductions, la Bourse d’Abidjan évolue au gré de la conjoncture. En 2009, la place financière a vécu un crash historique, passé sous silence par les autorités régionales et la presse spécialisée. Sur les 39 valeurs cotées, 31 ont subi une baisse significative. La capitalisation boursière, ainsi que les volumes de transactions, ont fondu, alors que les investisseurs étrangers boudent, découragés par une place trop peu liquide. Ces indices en appellent à un vrai examen de conscience de la part du management comme des Ministères des finances de l’UEMOA, qui n’impliquent que rarement la Bourse d’Abidjan dans leurs opérations d’introduction en bourse. La CGF Bourse commente ces résultats 2009 alarmants.

Lire en page 2


La place financière du Caire socialement responsable


Bâle III, un remède de cheval aux portes de l’Afrique


Le patronat algérien affiche son opposition


Bourses

 

La BIDC bientôt sur le marché financier de l’Uemoa

 

Banques et Assurances

 

Cote d’Ivoire : la BFA reprend des couleurs

 

UBA : la greffe nigériane prendra-t-elle ?

 

Entreprises et marchés

 

Eau : « L’Afrique n’a pas encore pris le problème à bras le corps »

 

Advens : « Nous sommes avant tout un groupe agroindustriel »

 

Orange Money arrive sur le marché

 

L’Afrique, nouvel eldorado du tourisme sexuel

Politique

 

Duel à fleurets mouchetés à Dakar

 
< Précédent   Suivant >