Libye : dékadhafisation musclée aux affaires étrangères Version imprimable
Libye
10-05-2013
Depuis la «révolution», le libyen lambda n’hésite plus à se faire justice lui-même pour contrer les lenteurs de l’administration. Le 28 avril, un groupe d’hommes armés, à bord d’une trentaine de véhicules dont plusieurs armés de canons anti-aériens, a pris en otage le ministère des affaires étrangères, réclamant l’épuration des agents de l'ancien régime et l'exclusion des ambassadeurs qui ont travaillé sous le règne de Mouammar Kadhafi.En examen par le Congrès général national (CGN), la plus haute autorité politique de Libye, une loi sur l'exclusion politique des collaborateurs du régime déchu de Mouammar Kadhafi, qui risque de mettre sur la touche plusieurs hauts responsables, provoque des remous, parmi la classe politique libyenne.
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Extraits de l'éditorial paru dans le magazine Les Afriques numéro 384, signé Abderrazzak Sitaïl,...
[La suite...]

Les principaux protagonistes de la crise libyenne se sont retrouvés le 29 mai 2018 à Paris autour...
[La suite...]

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres, a annoncé le...
[La suite...]

Les 54e assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) se tiendront en 2019 à...
[La suite...]

La 13è session du Conseil économique et social du Forum des Nations Unies sur les Forêts, a...
[La suite...]

Lors d'une conférence de presse au Parlement européen à Bruxelles, Ana Gomes a fait valoir que la...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×