Libye : dékadhafisation musclée aux affaires étrangères Version imprimable
Libye
10-05-2013
Depuis la «révolution», le libyen lambda n’hésite plus à se faire justice lui-même pour contrer les lenteurs de l’administration. Le 28 avril, un groupe d’hommes armés, à bord d’une trentaine de véhicules dont plusieurs armés de canons anti-aériens, a pris en otage le ministère des affaires étrangères, réclamant l’épuration des agents de l'ancien régime et l'exclusion des ambassadeurs qui ont travaillé sous le règne de Mouammar Kadhafi.En examen par le Congrès général national (CGN), la plus haute autorité politique de Libye, une loi sur l'exclusion politique des collaborateurs du régime déchu de Mouammar Kadhafi, qui risque de mettre sur la touche plusieurs hauts responsables, provoque des remous, parmi la classe politique libyenne.
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×