Recul des marchés européens suite aux troubles en Libye Version imprimable
Libye
07-03-2011

A mi-séance, lundi 21 février, les marchés d'actions européens ont subitement reculé, suite à l'escalade de la violence en Libye.

Dans ce pays, membre de l'OPEP, d'importants groupes pétroliers, tels que l'Italien ENI, l'Autrichien OMV, l'Allemand Wintershall, ou encore le Néerlandais Royal Dutch Shell, sont présents.

Il est vrai que, si certaines valeurs ont continué de progresser nonobstant la crise libyenne, beaucoup d'autres ont chuté, à l'image des actions ENI, qui ont cédé 4,1%, lundi 21 février, vers midi. A Francfort, le DAX reculait de 0,66% pour atteindre à peine 7378,15 points.

A Paris le CAC40 a perdu 0,79% à 4124,31 points, tandis que le Footsie londonien reculait de 0,32% à 6.063,58 points.

Cette même tendance a été constatée au niveau des matières premières, avec un baril de brut de qualité West Texas Intermediate (WTI) s'inscrivant en hausse pour atteindre 89,78 $ sur la bourse Nymex (New York mercantile exchange).

Quant au Brent de la mer du Nord, il caracolait à 105 $, un pic qui n'a pas été atteint depuis 2008.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le Royaume-Uni, qui a été beaucoup plus le porte-parole des États-Unis en Europe, a une adhésion au...
[La suite...]

Le jeune industriel tanzanien Mohammed Dewji, surnommé le tycoon, a annoncé la création de près de...
[La suite...]

Exclusivement pour nos lecteurs, Réda Faceh, directeur du développement Afrique du Nord & de...
[La suite...]

Libéré dans la soirée du 23 juin, Karim Wade, le fils aîné de l'ex-président sénégalais Abdoulaye...
[La suite...]

En détention depuis avril 2013 à la prison centrale de Reubeuss à Dakar, Karim Meïssa Wade a été...
[La suite...]

L'ancien vice-président congolais, leader du MLC, reconnu coupable, il y a trois mois, de crimes de...
[La suite...]

Autres articles
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :