Accès abonné :              
Maroc : les grands chantiers du 21e siècle Version imprimable

Le Maroc se transforme : infrastructures de transports, urbanisme, statut avancé avec l’Europe, code de la famille, environnement des affaires. Témoignages.

Le Roi Mohammed VI du Maroc

Un Maroc du 21e siècle éclot au gré des grands chantiers d’infrastructures qui réduisent les distances et des réformes qui structurent l’environnement des affaires. C’est pour témoigner de cette dynamique que Les Afriques a consacré un dossier à l’émergence du Maroc, en donnant la parole aux experts nationaux et internationaux les plus influents.

Parmi eux, Jacques Attali : « le Maroc a engagé un programme solide de développement humain et de réduction de la pauvreté, en dépit du contexte difficile ».

« Une vaste zone intercontinentale d'Europe et d'Afrique »
Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport.

« Certaines institutions de microfinance n'ont pas encore ressenti l'impact de la crise »
Jaques Attali économiste, écrivain, président de PlaNet Finance

« La femme marocaine, un important levier du renouveau économique »
Khadija Chérif, fondatrice de l’Association tunisienne des femmes démocrates.

« Forte corrélation entre croissance et emploi »
Ahmed Lahlimi Alami, Haut Commissaire au Plan.

« Dix années particulièrement denses… »
Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom

« L’ONDA maintient le cap sur les grands chantiers »
Abdelhanine Benallou, directeur général de l’ONDA

« Des relations fortes avec l’Afrique subsaharienne »
Jawad Kerdoudi, président de l’Institut marocain des relations internationales (IMRI).

 
Suivant >