Île Maurice : les entreprises du textile estiment que la roupie doit être dévaluée Version imprimable
Maurice (ile)
14-03-2010

Les exportateurs de textile de l'île Maurice souhaitent que le gouvernement dévalue la monnaie nationale, la roupie, pour les aider à affronter la concurrence et réaliser une hausse des revenus et du nombre d'emplois.

Déjà confronté à la fin d'un accord de commerce préférentiel avec l'Union européenne, le secteur a été frappé, l'an dernier, par le ralentissement mondial.

Les opérateurs craignent qu'un raffermissement de la roupie n'aggrave encore plus la situation de cette filière.

Le textile est une pierre angulaire de l'économie de l'île.

Il a contribué à 5,4% du produit intérieur brut (PIB) en 2008, comparativement à 6,5% en 2007, selon les données de la Chambre de commerce et d'industrie de l'île Maurice.

« Le textile contribue avec 28 milliards de roupies aux recettes d'exportations », affirme Ahmed Parker, président de la Mauritius Export Association.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L'entreprise publique nigérienne des produits pétroliers ( SONIDEP ) vient de décrocher la triple...
[La suite...]

Le siège principal de la Banque africaine de développement (Bad), situé dans la rue des Banques,...
[La suite...]

Le PDG de la méga banque panafricaine, Coris Bank International, M. Idrissa Nassa, accompagné...
[La suite...]

Près d’un demi-millier d’entreprises africaines et un millier de participants d’une quarantaine de...
[La suite...]

Des centaines de tonnes de marchandises destinées pour la Centrafrique et le Tchad bloquées au port...
[La suite...]

Le tambour major du Sénégal, Doudou Ndiaye Rose, que le Japon avait officiellement élevé au rang de...
[La suite...]

Autres articles
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :