Île Maurice : les entreprises du textile estiment que la roupie doit être dévaluée Version imprimable
Maurice (ile)
14-03-2010

Les exportateurs de textile de l'île Maurice souhaitent que le gouvernement dévalue la monnaie nationale, la roupie, pour les aider à affronter la concurrence et réaliser une hausse des revenus et du nombre d'emplois.

Déjà confronté à la fin d'un accord de commerce préférentiel avec l'Union européenne, le secteur a été frappé, l'an dernier, par le ralentissement mondial.

Les opérateurs craignent qu'un raffermissement de la roupie n'aggrave encore plus la situation de cette filière.

Le textile est une pierre angulaire de l'économie de l'île.

Il a contribué à 5,4% du produit intérieur brut (PIB) en 2008, comparativement à 6,5% en 2007, selon les données de la Chambre de commerce et d'industrie de l'île Maurice.

« Le textile contribue avec 28 milliards de roupies aux recettes d'exportations », affirme Ahmed Parker, président de la Mauritius Export Association.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

La tournée royale au Ghana a été l’occasion pour Attijariwafa bank et GCB Bank Ltd de signer, sous...
[La suite...]

Après les étapes du Ghana, du jeudi 16 au samedi 18 février, puis de la Zambie, du dimanche 19 au...
[La suite...]

Suite aux pluies diluviennes qui s’abattent sur certaines régions du Maroc, le ministère marocain...
[La suite...]

Que ceux qui s’acharnent sur Donald Trump le laissent enfin tranquille. Le mur qu’il a l’intention...
[La suite...]

Invité en tant qu’expert indépendant à la 20ème Tripartite (gouvernement, syndicats et patronat),...
[La suite...]

Marrakech abrite, les 22 et 23 février, la 2ème édition de la Conférence internationale du sucre...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×