Accès abonné :              


Journal en ligne - []
COIN DE L\'EXPERTLa demande d'augmentation des salaires des députés et sénateurs, une absence de morale
PIED DE LETTREPour un développement solidaire
RELATIONS INTERNATIONALESBilan 2014 et prévisions 2015
DOSSIERCorruption La Tunisie classée 79ème sur 175 pays
DOSSIERRapport de Transparency International sur la corruption
DOSSIERAlgérie L'option du gaz de schiste
DOSSIERBaisse des cours Nécessité d'une réorganisation gouvernementale
DOSSIERL'impact de la dégringolade du prix du brut dans le Golfe de Guinée
DOSSIERBaisse du pétrole, les grands perdants
Entreprises et MarchésUn port sec pour décongestionner la place portuaire de Douala
Entreprises et MarchésSÉNÉGAL Cevital va investir dans des mégaprojets industriels
Entreprises et MarchésKENYA Ballon d'oxygène de KfW à Shelter Afrique
Entreprises et MarchésMAROC Le groupe Holmarcom acquiert JNP
Entreprises et MarchésSÉNÉGAL Eiffage, un bâtisseur philanthrope
Entreprises et MarchésCÔTE D'IVOIRE 14 milliards de f CFA pour les ponts Jacqueville et Béoumi
Entreprises et MarchésMARRAKECH Forum économique Maroc-Côte d'Ivoire, un bon début
Banque - AssurancesASSURANCE Le groupe SUNU uniformise sa dénomination dans ses 19 filiales
Banque - AssurancesBURKINA FASO Coris Assurance décroche son quitus assurance-vie
Banque - AssurancesAFFAIRE THIERRY TANOH Ecobank interjette appel
BoursesBCEAO Les dessous d'un placement du Sénégal
BoursesTUNISIE Emission d'un emprunt obligataire
BoursesEGYPTE Régression des réserves en devises, à fin décembre 2014
Politique - EconomieNIGER Libération de Hadiza Ahmadou et de Moussa Haitou
Politique - EconomieTUNISIE Taux d'inflation moyen à 5,5%en 2014
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Qui veut la tête de Charles Konan Banny ?
Politique - EconomieCAMEROUN-CEEAC Pour améliorer le climat des affaires
Politique - EconomieLa BEAC table sur une croissance de 5%en 2015 en Afrique centrale
Politique - EconomieRDC Joseph Kabila, début du compte à rebours
Politique - EconomieCONGO Sassou Nguesso veut s'éterniser au pouvoir
L’Internet enregistre une croissance de 220% au Maroc Version imprimable
10-09-2007

L’année 2007 marque un tournant dans le marché des télécoms au Maroc sous l’effet de l’arrivée de deux nouveaux acteurs, Méditelecom et Wana. Le royaume compte aujourd’hui un parc d’environ deux millions d’abonnés fixe, plus de 17 millions pour le mobile et 480 000 pour l’Internet. Les chiffres clés du marché.

L’effet de la libéralisation du marché des telecoms se confirme. Les chiffres publiés récemment par l’Agence nationale de réglementation des télécoms (ANRT) attestent d’une dynamique de croissance à deux chiffres des différents segments des TIC : téléphonie fixe, mobile et Internet.

En effet, selon le dernier rapport publié par l’observatoire des TIC de l’Agence, le Maroc compte au 30 juin 2007 un parc global de presque deux millions d’abonnés (1 940 896), soit un taux de pénétration de plus de 6% contre 4% en 2006. Cette bonne performance est due essentiellement à l’introduction sur le marché des services de la téléphonie fixe avec mobilité restreinte par les opérateurs Wana et Méditel.

Toujours sur le volet de la téléphonie fixe, le parc de publiphones qui comprend les téléboutiques, les cabines téléphoniques et les publiphones à cartes a enregistré une croissance timide pour atteindre 159 177 publiphones répartis sur l’ensemble du territoire du royaume.

Un taux de pénétration de 57% pour le mobile

S’agissant de la téléphonie mobile, le taux de pénétration continue sa croissance soutenue en dépassant le seuil de 57% avec un parc d’abonnés global de plus de 17 700 000.

Néanmoins, le marché reste dominé par Maroc Telecom, l’opérateur historique, qui détient à peu près les deux tiers du parc mobile avec 66 % du marché contre 34 % pour son concurrent Medi Télécom. L’année 2008 marquera certainement un nouveau tournant pour le marché du mobile, avec l’arrivée d’un troisième acteur, en l’occurrence Wana.

En attendant, la structure d’abonnement au GSM dans le royaume continue de stagner avec la dominance du pré-payé avec une part de plus de 95% contre 5% pour le post-payé.

Une croissance de 220% pour l’Internet depuis 2005

Quid de l’Internet ? L’impact du haut débit (ADSL) se renforce davantage dans la mesure où le marché a enregistré une croissance de 40% par rapport à l’année dernière (juin 2006), pour atteindre le niveau de 480 000 abonnés dont 93% en ADSL, et ce au détriment du bas débit et des liaisons louées (LL).

Quant au nombre des internautes, les professionnels estiment aujourd’hui le marché à plus de six millions d’internautes.

Depuis la mise en œuvre du service ADSL, le marché de l’Internet au Maroc enregistre une dynamique sans précédent puisque le taux de croissance a pulvérisé les records avec un taux de 220% depuis juin 2005. Ce boom a fait passé le parc de 168 000 abonnés en juin 2005 à 480 000 en juin 2007.

A noter que le deuxième semestre 2007 a été marqué par le lancement sur le marché par les trois opérateurs Maroc Telecom, Méditel et Wan d’offres d’accès Internet 3G sur les principales villes du pays, à des tarifs de l’ordre de 600 DH (50 euros) avec des débits supérieurs à 3 méga octects.

R.J, Le Courrier de la Monétique

Pour en savoir plus sur les statistiques et les indicateurs des TIC au Maroc : www.anrt.ma

 
Suivant >