Nigeria : Le gouvernement qualifie d'artificielle la pénurie de carburant Version imprimable
Nigéria
11-11-2009

La pénurie de carburant qui touche la capitale économique du Nigeria, Lagos, et la capitale politique, Abuja, est qualifié d'artificielle par les autorités du pays.

Cette rareté serait due à un stockage de carburant par les distributeurs, qui s'attendent à une dérégulation des prix, annoncée par un dirigeant de la société nationale Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC).

La coalition de syndicats des travailleurs du Nigeria (NLC) a réagi en menaçant d'aller vers une grève nationale, ce qui a entrainé un recul dans la mise en œuvre de la décision de libéraliser les prix des carburants.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Plus de 300 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’eau potable, selon l’Association...
[La suite...]

La première institution bancaire camerounaise, qui s’appuie sur la Société financière...
[La suite...]

Africa50, fonds d’investissement pour les infrastructures en Afrique, est dans les starting-blocks....
[La suite...]

Pays pauvre ouest-africain, le Mali se voit projeter soudainement au cœur des enjeux du Plan...
[La suite...]

Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement, et Mohammed Boussaïd, ministre...
[La suite...]

Après avoir rendu visite aux chefs d’Etat nigérien et tchadien, Muhammadu Buhari est attendu ce...
[La suite...]

Autres articles
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :