Nigeria : Le gouvernement qualifie d'artificielle la pénurie de carburant Version imprimable
Nigéria
11-11-2009

La pénurie de carburant qui touche la capitale économique du Nigeria, Lagos, et la capitale politique, Abuja, est qualifié d'artificielle par les autorités du pays.

Cette rareté serait due à un stockage de carburant par les distributeurs, qui s'attendent à une dérégulation des prix, annoncée par un dirigeant de la société nationale Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC).

La coalition de syndicats des travailleurs du Nigeria (NLC) a réagi en menaçant d'aller vers une grève nationale, ce qui a entrainé un recul dans la mise en œuvre de la décision de libéraliser les prix des carburants.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Les États-Unis vont interdire d’entrée les citoyens de la Corée du Nord, du Venezuela et du Tchad...
[La suite...]

Dans un grand groupe, il y a très souvent une structure pionnière. Au sein d’OCP Group, la mine de...
[La suite...]

Le think-tank Africa 2025, coprésidé par Mostapha Mellouk, président de Casablanca Media Partners,...
[La suite...]

L’édition 2017, tenue du 19 au 25 septembre, a axé ses travaux sur le thème «Priorité à l’être...
[La suite...]

Lors de son allocution à la Tribune des Nations unies, lors de l’ouverture de la 72ème Assemblée...
[La suite...]

Engagés dans un conflit maritime dans la partie continentale de l’océan Atlantique regorgeant selon...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×