Nigeria : Le gouvernement qualifie d'artificielle la pénurie de carburant Version imprimable
Nigéria
11-11-2009

La pénurie de carburant qui touche la capitale économique du Nigeria, Lagos, et la capitale politique, Abuja, est qualifié d'artificielle par les autorités du pays.

Cette rareté serait due à un stockage de carburant par les distributeurs, qui s'attendent à une dérégulation des prix, annoncée par un dirigeant de la société nationale Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC).

La coalition de syndicats des travailleurs du Nigeria (NLC) a réagi en menaçant d'aller vers une grève nationale, ce qui a entrainé un recul dans la mise en œuvre de la décision de libéraliser les prix des carburants.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

A l’occasion de la première édition du Moroccan Business Bridge, rencontre organisée à Rabat lundi...
[La suite...]

La société de placements financiers britannique, Actis, a investi 250 millions de dollars pour le...
[La suite...]

Le président français Emmanuel Macron rencontrera aujourd'hui en France deux des principales...
[La suite...]

Ecobank International (EBI SA), qui porte le développement du groupe bancaire panafricain Ecobank...
[La suite...]

Après trois semaines d’absence en Europe, Guillaume Soro a regagné Abidjan dans un contexte...
[La suite...]

Afruibana, association de producteurs et d’exportateurs de fruits du Cameroun, de Côte d’Ivoire et...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×