Accès abonné :              


Nigeria : Le gouvernement qualifie d'artificielle la pénurie de carburant Version imprimable
Nigéria
11-11-2009

La pénurie de carburant qui touche la capitale économique du Nigeria, Lagos, et la capitale politique, Abuja, est qualifié d'artificielle par les autorités du pays.

Cette rareté serait due à un stockage de carburant par les distributeurs, qui s'attendent à une dérégulation des prix, annoncée par un dirigeant de la société nationale Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC).

La coalition de syndicats des travailleurs du Nigeria (NLC) a réagi en menaçant d'aller vers une grève nationale, ce qui a entrainé un recul dans la mise en œuvre de la décision de libéraliser les prix des carburants.

 
< Précédent   Suivant >