Accès abonné :              


Nigeria : Plus de 500 morts dans des affrontements interethniques Version imprimable
Nigéria
18-03-2010

Au moins 528 personnes ont été tuées dans une attaque contre un village Dogo na Hauwa, à majorité chrétienne, par des éleveurs musulmans, près de la ville centrale de Jos, au Nigeria.

L’attaque, survenue à l’aube de la journée du 4 mars, est venue en représailles aux pertes subies par les éleveurs lors des affrontements de janvier dernier, a déclaré M. Shehu Sani, président du Civil Rights Congress, dont les membres contribuent aux efforts de sauvetage.

« Les assaillants sont arrivés quand tout le monde dormait, ont posé des pièges sur toutes les voies d’évacuation, ont tiré en l’air et puis tuaient les gens alors qu’ils tentaient de s’échapper », raconte la même source.

Le président par intérim du Nigeria, Goodluck Jonathan, a placé les forces de sécurité en alerte rouge après cette attaque.

Selon International Crisis Group, au moins 14 000 personnes sont mortes dans des violences ethniques et religieuses depuis 1999 au Nigeria.

 
< Précédent   Suivant >