Ouganda L’opérateur Africell menacé de suspension par le régulateur Version imprimable
Ouganda
07-06-2018
En Ouganda, l’opérateur de téléphonie mobile Africell est sous la menace de sanction. En effet, il est accusé par la Commission des communications (UCC), le régulateur des télécoms d’avoir violé la décision du 08 mars 2018 qui interdisait aux opérateurs télécoms de vendre de nouvelles cartes SIM dans la rue. Une décision dont l’objectif était de limiter sinon de supprimer les lignes actives sur les réseaux d’abonnés mal ou non identifiés.
Africell qui a racheté Orange Ouganda en 2014 risque ainsi selon la réglementation ougandaise de voir sa licence d’exploitation suspendue. Dans un courriel, le régulateur a sommé Africell de justifier cette violation dans les 60 jours, tel que prévoit la réglementation. Faute de quoi, l’opérateur risque voir sa licence suspendue tel que souligné par l’UCC et dans ce cas, ces clients seraient obligés de rejoindre les autres réseaux.
De son côté, Africell affirme n’avoir enfreint aucune règle, il s’agirait selon eux d’une incompréhension. « Nous avons été et restons conformes aux réglementations gouvernementales à tous les niveaux. L’incident mentionné par l’UCC concerne les zones reculées où l’enregistrement a été effectué conformément aux règlements de l’UCC qui sont, vérification biométrique sur place et validation en direct par l’Autorité Nationale d’Identification et d’Enregistrement.», a expliqué Edgar Karamagi, responsable des relations publiques d’Africell.
 
Suivant >
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×