Journal en ligne - []
ZOOMMarrakech Grand-messe de l'African Leadership Network
PIED DE LETTREExpo Milano 2015 Le know-how qui met en valeur
RELATIONS INTERNATIONALESSyrie Rencontre au sommet à Vienne
DOSSIERBanques Partenariat Attijariwafa bank-Icici Bank
DOSSIERCôte d'Ivoire L'indien Tata va investir plus de 300 milliards de f CFA
DOSSIERInde-Afrique Plaidoyer du Roi du Maroc pour la coopération Sud-Sud
DOSSIERInde-Afrique 100 milliards $
Entreprises et MarchésCÔTE D'IVOIRE Distribution de 224 Mrds de f CFA par Randgold Resources à ses actionnaires
Entreprises et MarchésSÉNÉGAL OPV de Suneor, les derniers rebondissements
Banque - AssurancesBMCE BANK OF AFRICA Nouvelle campagne de marque
Banque - AssurancesBMCE Bank et Maroc Export innovent avec African Business Connect
Banque - AssurancesBANQUES Attijariwafa bank lance une nouvelle campagne institutionnelle
Banque - AssurancesBANQUES Rapprochement Afreximbank-Dangote Group
BoursesANGOLA Sortie sur le marché international pour un eurobond
BoursesDETTE SOUVERAINE Confirmation des notes S&P du Cameroun et du Maroc
Politique - EconomieCharles Konan Banny jette l'éponge
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Ouattara reconduit son sherpa
Politique - EconomieMALI La France débloque 360 millions d'euros pour la relance économique
Politique - EconomiePRÉSIDENTIELLE CÔTE D'IVOIRE Tsumani d'ADO à 83,66%
Politique - EconomieLes axes clés du projet de gouvernance pour le dernier mandat de Ouattara
Politique - EconomieLes nouveaux défis d'Alassane Ouattara
Politique - EconomieNIGER Hama Amadou cherche-t-il une protection auprès d'Henri Konan Bedié ?
Politique - EconomieMAROC Phosboucraâ, filiale d'OCP, pour l'optimisation des ressources au Sud
Politique - Economie40ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MARCHE VERTE Discours royal fondateur et mobilisateur
Politique - EconomieSahara marocain, les avancées vues par le HCP
Politique - Economie MAROC Près de 14 Mrds d'euros pour la 2ème tranche du Plan de développement du...
Politique - EconomieCLASSEMENT DOING BUSINESS 2016 Des progrès en Afrique au sud du Sahara
CLASSEMENT DOING BUSINESS 2016 Des progrès en Afrique au sud du Sahara Version imprimable
12-05-2016
Le groupe de la Banque mondiale vient de produire le Rapport Doing Business 2016. Si le premier pays africain n’occupe que la 32ème place, il n’en demeure pas moins que des améliorations notables dans les réformes ont été enregistrées allant dans le sens d’un meilleur climat des affaires.
 
Le Doing Business 2016, établi sur la base du classement de 189 économies du monde, quant à la facilité d’y faire des affaires, a donné son verdict. Si dans le top 5 on trouve successivement Singapour, la Nouvelle-Zélande, le Danemark, la République de Corée du Sud, et Hong Kong, des États où traditionnellement le climat des affaires est acceptable, tels que le Royaume-Uni et les États-Unis, n’occupent respectivement que la 6ème et la 7ème place. Rappelons que plus l’environnement règlementaire des affaires est favorable à la création et au développement des entreprises, plus la cote est élevée. Justement, parmi les 10 critères pris en compte pour un climat des affaires adéquat : la création d’entreprises, l’octroi de permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des impôts et taxes, le commerce transfrontalier, l’exécution de contrats et le règlement de l’insolvabilité.
 
Encore du chemin à parcourir
 
Il est vrai que sur le continent africain l’Île Maurice (32ème mondial), le Rwanda (62ème) le Botswana(72ème), l’Afrique du Sud (73ème) et Seychelles (95ème) sont le top 5. Toutefois, il ressort de ce dernier rapport de la Banque mondiale que dans les pays membres de l’Organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires (Ohada), l’accentuation des réformes a eu pour conséquence une amélioration sensible de l’Acte d’investir. Sur les 69 réformes mises en place dans 35 économies de l’Afrique au sud du Sahara, 29 émanent de 14 des 17 pays membres de l’Ohada. Relativement aux 231 réformes élaborées à fin juin 2015 à travers le monde, cela représente près du tiers. Cette région a aussi compté les 10 économies ayant le plus amélioré leur climat des affaires, avec au moins 3 réformes mises en chantier et une amélioration du classement. C’est en effet le cas pour l’Ouganda, le Kenya, la Mauritanie, le Bénin et le Sénégal. Il reste néanmoins des efforts à faire. Le tableau ci-dessous, non exhaustif, et qui illustre le classement de certains pays africains, en dit long. Dans ce sillage, Rita Ramalho, responsable du projet Doing Business, nuançant ces avancées, a précisé que : «Malgré de nettes améliorations, les gouvernements de l’Afrique subsaharienne vont devoir continuer à réduire le fossé qui les sépare des meilleures pratiques dans de nombreuses dimensions majeures de la facilité à faire des affaires, et ce, particulièrement pour augmenter la fiabilité de l’accès à l’électricité ou encore pour fournir un système efficient de résolution des litiges commerciaux, des dimensions où la région obtient les scores les plus faibles à l’échelle mondiale».
 
Daouda MBaye, Casablanca
 
< Précédent
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×