Accès abonné :              


Sierra Leone : le potentiel minier sur internet Version imprimable
Sierra Léone
13-02-2012
En décidant de publier en ligne l’ensemble de son potentiel minier, la Sierra Leone réalise une première en Afrique de l’ouest. Avec une telle base de données en Afrique, ce pays, bien doté en ressources naturelles (diamants, minerai de fer, bauxite, rutile et or), joue la carte de la transparence. Pour Minkailu Mansaray, ministre des mines, ce système va éliminer toutes les formes de malversations en termes de licences, de gestion financière et apporter des clarifications dans les informations générales relatives au secteur minier.
Lancé le 19 janvier dernier, le système de référentiel en ligne est une initiative conjointe du gouvernement sierra léonais et divers donateurs internationaux, dont la société allemande pour la coopération internationale (GTZ), le Programme des Nations Unies, la Fondation du développement du revenu et la Banque mondiale. Désormais, le public peut être au fait des recettes des sociétés minières et d'exploration, en termes de licences, de redevances, ainsi que des contributions versées aux collectivités locales - collectées, enregistrées et publiées pour l'accessibilité du public. A titre d’exemple, sur un simple clic l’on prend connaissance du versement de 200 000 $, le 11 janvier, de la part de Koidu Holdings, société sud-africaine qui exploite actuellement la plus importante mine de diamant du pays.
 
< Précédent   Suivant >