Accès abonné :              


Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSDe la fertilité des sols
ZOOMInterview du président Idriss Déby «Prendre des mesures sécuritaires et humanitaires»
ZOOMSommet de l'UA Focus sur l'agriculture à Malabo
PIED DE LETTRErédacteur en chef exécutifQue du saupoudrage !
DOSSIERChine-Afrique BMCE Bank frappe fort
DOSSIEROthman Benjelloun Gentleman banker
DOSSIERInterview Othman Benjelloun Une vision pour l'Afrique
Entreprises et MarchésMAROC Etude sur les compétences expatriées
Entreprises et MarchésBURKINA FASO Bientôt une nouvelle usine de production de ciment Cimaf
Entreprises et MarchésLa Turquie à la conquête du marché africain
Entreprises et MarchésAFRIQUE CENTRALE ET DE L'OUEST Projet de liaisons maritimes des ports
EditorialAgriculture, une richesse inestimable
Banque - AssurancesBras de fer Intangis-AMCON
Banque - AssurancesBIA NIGER À qui profite le rapport accablant du cabinet Mazars ?
Banque - AssurancesLe Tchad candidat à la présidence de la BAD
Banque - AssurancesRÉASSURANCE CICA-RÉ fête son trentenaire à Abidjan
Banque - AssurancesCAMEROUN La BAD explique sa politique de financement aux investisseurs privés
Banque - AssurancesINTERVIEW «Les Africains doivent travailler ensemble»
Banque - AssurancesGERVAIS DJONDO La sagesse des affaires
Banque - AssurancesECOBANK Emmanuel Ikazoboh succède à André Siaka au PCA
Banque - AssurancesECOBANK Des indicateurs au vert
FocusAlgérie Ramadan et le pouvoir d'achat
Politique - EconomieSÉNÉGAL Macky Sall rate sa première sortie électorale
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Abidjan sous les eaux
Politique - Economie CÔTE D'IVOIRE Parution de l'ouvrage «Pour la vérité et la justice» de Laurent Gbagbo et...
Politique - EconomieAfrique de l'Ouest, où en est la fièvre Ebola ?
Politique - EconomieLIBYE Des législatives malgré tout
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Investissement et cherté de la vie
Les banques africaines sous-évaluées par la bourse Version imprimable
26-10-2011

C’est la Standard Bank qui est la première banque africaine en termes de capitalisation boursière. Avec 19,6 milliards de dollars, la banque sud-africaine pèse deux fois plus lourd qu’Attijariwafa Bank (8,096 milliards de dollars de capitalisation), et presque cinq fois plus que la BMCE Bank. Cela en notant bien évidemment que certaines valeurs sont sous-évaluées à cause de stratégies boursières pas encore affinées ou de cotations sur des marchés qui ne sont pas encore mûrs. Par exemple, la Banque Centrale Populaire (Maroc), longtemps desservie par une structure complexe la séparant des Banques Populaires régionales, nous semble sous-évaluée à un niveau de capitalisation boursière de 3,1 milliards, nettement en dessous de BMCE Bank, qu’elle dépasse pourtant en termes d’actifs, de fonds propres, de résultats nets, etc.

De même, il semble qu’avec une capitalisation de 1,8 milliard de dollars et un PER de 5,2x, la First Bank of Nigeria soit nettement sous-évaluée, comparée à son secteur d’activité et à son potentiel. L’on peut en dire de même d’Ecobank, cotée en simultané à Accra, Lagos et Abidjan, avec une capitalisation de 1,2 milliard, ou encore de UBA, en décote de 8,46% depuis le début de l’année, avec une capitalisation boursière de 973 millions.

Ces différents indicateurs montrent clairement que la bourse reste le chemin le moins coûteux pour acquérir le contrôle d’une banque africaine.

 

Adama Wade

 
< Précédent   Suivant >