Communications : câble sous-marin Afrique du Sud-Portugal Version imprimable
18-06-2009

La liaison optique d’un coût de 600 millions de dollars sera opérationnelle en 2011.

Par Hance Guèye, Dakar

Le contrat de construction de la liaison haut débit par câble sous-marin entre l’Afrique du Sud et le Portugal a été signé le 8 avril dernier. D’une longueur de 14 000 kilomètres, le réseau va constituer la première connexion optique globale doté d'une capacité de conception minimale de 3,84 Tbit/s, offrant donc une connectivité plus rapide pour des services IP innovants tels que des applications vidéo pour l'éducation et la santé et répondre aux besoins de capacité supplémentaire tout au long de son parcours. De capacité accrue, la liaison offrira également un accès haut débit moins cher.

Le nouveau système de câble sous-marin a pour pays membres, la Namibie, la République démocratique du Congo, le Togo et la République du Congo. Son entrée en service est prévue en 2011. Le consortium qui en est le maître d’œuvre est constitué par onze membres, Angola Telecom, Broadband Infraco, Cable & Wireless, MTN, Portugal Telecom, Sotelco, Tata Communications, Telecom Namibia, Telkom SA, Togo Telecom et Vodacom. Les atterrages sont prévus en Namibie, Angola, République démocratique du Congo, République du Congo, Cameroun, Nigéria, Togo, Ghana, Côte d'Ivoire, Cap Vert, Iles Canaries et Portugal.

La construction a été confiée à Alcatel-Lucent qui a signé avec le consortium un contrat clé en main évalué à plusieurs centaines de millions de dollars, se contente d’indiquer le communiqué rendu public par l’opérateur le 8 avril dernier. Des sources informées l’estiment à 600 millions de dollars.

« WACS a regroupé une multitude de nations et certains des opérateurs mondiaux les plus influents. Il va permettre à ces pays d'améliorer les services de communication et de l'Internet indispensables au développement économique et social », a commenté le président du consortium, Kobus Stoeder.

L'équipementier français en télécoms, Alcatel-Lucent, est leader dans les réseaux haut débit fixes, mobiles et convergés, les technologies IP, les applications et les services. Il est présent dans 130 pays. « Alcatel-Lucent associe une expérience prouvée, la fiabilité et l'écoute client dont nous avons besoin pour réaliser ce nouveau projet passionnant », a expliqué Stoeder pour justifier le choix porté sur l’opérateur français. 

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L’exigence de l’accroissement du rendement des produits agricoles, halieutiques et de l’industrie...
[La suite...]

Deux nouvelles usines aéronautiques ont été inaugurées le 4 juillet 2018 à Casablanca, ce qui est...
[La suite...]

La Banque des Etats de l’Afrique centrale rappelle aux banques commerciales de se conformer aux...
[La suite...]

Nouakchott, la capitale de la Mauritanie a abrité le 1er et 2 juillet 2018, le 31è sommet de...
[La suite...]

Les ministres des Transports et de l’Aviation civile de la Communauté économique et monétaire de...
[La suite...]

Plus de 10 000 djihadistes en Afrique, 343 attentats recensés et au moins 2 600 victimes, le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×