NTIC : la révolution Internet se prépare en Afrique Version imprimable
28-11-2013
Selon une récente étude ; publiée par le Mckinsey Global Institute (MGI), l’Afrique devrait bientôt connaître un boom de son économie numérique, grâce à une révolution Internet.

Dans son étude intitulée "Les lions passent au numérique: le potentiel de transformation d'internet en Afrique", publié ce 20 novembre 2013, l'institut de recherche McKinsey Global Institute (MGI) estime que l'Internet va contribuer au PIB annuel de l'Afrique de façon conséquente. Cette contribution au PIB pourrait passer de 18 milliards de dollars aujourd'hui, à 300 milliards de dollars en 2025. Par ailleurs, le taux de pénétration d'Internet pourrait atteindre 50% en 2025, sur le continent.

«Après une décennie d'expansion économique, l'Afrique devient plus numérique. Aujourd’hui, seulement 16% du milliard d'habitants que compte l’Afrique sont connectés. Mais cette proportion est en augmentation rapide: des réseaux mobiles sont construits et le coût des infrastructures Internet continue à baisser. Plus de 720 millions d'Africains ont des téléphones mobiles, quelques 167 millions utilisent déjà l'Internet, et 52 millions sont sur ​​ Facebook.», souligne le rapport.

L’étude a également classé les pays africains en quatre catégories selon la part accordée par l'État à la stratégie NTIC et selon leur capacité à tirer parti de la révolution numérique qui s'annonce sur le continent. Elle distingue ainsi les leaders (Sénégal, Kenya), les suiveurs (Maroc et Afrique du Sud), les émergents (Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Egypte, etc.) et les sous-classés (Ethiopie).

Dans le domaine de l’Internet, deux pays marquent leur leadership au niveau du continent: le Maroc et l’Afrique du Sud. Selon l’indice i5F du MGI, établi sur la base d’un échantillon de 14 pays les plus prometteurs dans ce secteur, l’Afrique du Sud a réalisé un score de 50% suivi par le Maroc avec un score de 48%.

Par ailleurs, concernant le classement des pays africains, selon la contribution d'Internet au PIB, le Sénégal et le Kenya arrivent en tête, avec respectivement une contribution de 3,3% du PIB et 2,9% du PIB.

Par Ibrahim Souleymane
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×