Journal en ligne - []
PIED DE LETTREDe la promotion de l'entrepreneuriat et de l'innovation
RELATIONS INTERNATIONALESAccord sur le nucléaire iranien Un deal contre le terrorisme ?
DOSSIERTariq Sijilmassi «Les banques doivent accompagner le développement du secteur agricole»
DOSSIERSénégal-Maroc Le Groupe d'impulsion économique opérationnel
Dossier SpécialSaïd Mouline Aderee, bras armé du développement durable
Dossier SpécialL'offensive du Royaume chérifien en Afrique centrale
Dossier SpécialMaroc Telecom Quelque 6 millions d'euros pour un projet transafricain
Dossier SpécialAmina Benkhadra Des bassins à fort potentiel
Dossier SpécialCasablanca Inauguration d'un 2ème Centre de dépollution du littoral
Dossier SpécialTariq Sijilmassi «Les banques doivent accompagner le développement du secteur agricole»
Dossier SpécialLa gent féminine, de mieux en mieux
Dossier SpécialFathia Bennis Maroclear, garant d'un marché financier et d'une place fiable, sécurisée et transparen
Dossier SpécialFrance-Maroc Visite du Roi Mohammed VI à Paris
Dossier SpécialKarim Bernoussi Intelcia, un partenaire de confiance
Dossier SpécialJawad Kerdoudi «Ce nouveau vote du Conseil de Sécurité est une victoire pour le Maroc»
Dossier SpécialDes ONG dénoncent le détournement de l'aide humanitaire dans les camps de Tindouf
Dossier SpécialInterview Charles Saint-Prot Évolution en faveur du Maroc
Dossier SpécialRésolution 2218 (2015)
Dossier SpécialRésolution 2218 du Conseil de Sécurité de l'ONU Le Maroc marque un point
Dossier SpécialSahara Victoire du Maroc à l'ONU
Dossier SpécialMaroc Succès d'une image et échec économique
Dossier SpécialMaroc Diagnostic de croissance
Dossier SpécialMaroc Groupe Banque Populaire lance sa 1ère usine monétique panafricaine
Dossier SpécialMaroc Banque populaire Adoption du système Public Key Infrastructure (PKI)
Dossier SpécialHassan El Basri Le gage de réussite d'un modèle de coopération Sud-Sud
Dossier SpécialBudget économique exploratoire 2016
Dossier SpécialOCP, plus que jamais vaisseau-amiral
Dossier SpécialCroissance économique et investissements
Dossier SpécialQuelle stratégie pour la politique africaine ?
Dossier SpécialMaroc-Côte d'Ivoire-Guinee Bissau-Gabon Une coopération, un cran au-dessus
Dossier SpécialMaroc-Senegal Une dizaine d'accords de cooperation
Dossier SpécialLe Maroc à l'abri des soubresauts
Lancement d’Orange Money en Côte d’Ivoire Version imprimable
25-06-2008

En partenariat avec la banque BICICI (filiale de la BNP Paribas), Orange Côte d’Ivoire, leader de la téléphonie mobile dans ce pays avec 3 millions de clients à fin janvier 2008, a lancé Orange Money, un nouveau service de paiements par mobile dans la zone UEMOA.

Le produit Orange Money permet le dépôt, le retrait d’argent, le paiement des factures et les achats de biens de consommation avec le téléphone mobile. Pour les promoteurs d’Orange Money, le service de paiement par le téléphone permet à la majeure partie de la population d’accéder aux services financiers offerts traditionnellement par les banques. Avec ce nouveau service, les clients n’auront plus besoin d’argent liquide pour les opérations courantes. Le service s’adresse au grand public et plus précisément aux populations ne disposant pas de compte bancaire. Les clients Orange (prépayés et post payés) auront ainsi la possibilité de bénéficier de cette innovation sur l’ensemble du territoire. Le service sera disponible sur tout le réseau de distribution Orange en Côte d’Ivoire et Télécom (Abidjan et intérieur du pays), ainsi que chez tous les distributeurs agréés, comme les pharmacies, les supermarchés, les institutions de microfinance, etc.

Souscription gratuite
Les clients peuvent souscrire gratuitement au service Orange Money dans les agences Orange ou Côte d’Ivoire Télécom et auprès des distributeurs agréés Orange. Avec ce nouveau service, le client final évite les déplacements et les files d’attente pour réaliser les opérations de paiements et accède plus facilement aux services (achat de crédit téléphonique par exemple). Pour le facturier, Orange Money apporte une facilitation du processus de gestion de fonds, la réduction du coût de gestion des espèces, l’optimisation de l’encaissement des factures, la facilitation de la gestion de l’affluence dans les agences, l’innovation au service de ses clients, etc. En plus de ces avantages, Orange Money assure une traçabilité complète des opérations, chaque transaction étant identifiée avec un numéro unique. Par ailleurs, le compte Orange Money, hébergé par le serveur d’Orange, n’est accessible qu’à partir du téléphone mobile du client. Les transactions ne peuvent s’effectuer qu’après validation par code secret. De son côté, la BICICI opère des contrôles réguliers sur le système et s’assure notamment de la bonne conformité du service aux règlements en vigueur. Pour Orange Côte d’Ivoire, cette innovation s’inscrit dans la continuité. L’opérateur a été le premier à lancer en décembre 2005 le service de transfert de crédit, les services GRPS en juin 2006, les recharges dématérialisées en août 2007, la recharge virtuelle en décembre 2007.

MBF

 
< Précédent   Suivant >
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :