Accès abonné :              


Journal en ligne - []
PIED DE LETTRErédacteur en chef exécutif Capitalisons sur les patrimoines
DOSSIERTunisie Un marché bancaire atomisé
DOSSIERNIGER Sahfi, un propulseur dynamique de la garantie de financement des porteurs de projets
DOSSIERNIGER Abdoulaye Djadah, un pro du secteur à la Bagri
DOSSIERBOA Niger Leadership confirmé sur la place financière de Niamey
DOSSIERCoris Bourse Plus d'une corde à son arc
DOSSIEREn complément du dispositif du groupe Coris
DOSSIERBurkina Faso La BHBF maintient la cadence
DOSSIERIntermédiation financière La Colombe Groupe, un acteur majeur dans la bancarisation en zone Uemoa
DOSSIER Ecobank Sénégal «Un résultat net de 6 milliards de f CFA, soit un bond de...
DOSSIERBanques nationales Gare au feu de paille
DOSSIERBanque Atlantique «La banque a connu une croissance fulgurante ces quatre dernières années»
DOSSIERMésofinance La montée en puissance d'un nouveau service financier alternatif en Afrique
DOSSIERSénégal CBAO Attijari blinde son coffre
DOSSIERCBAO Tremplin de projets structurants
DOSSIERAfrique L'offensive des banques étrangères
DOSSIER UBA «Nos efforts de soutien au financement du secteur privé national tournent autour de 40...
DOSSIERBancarisation en Afrique Le gap reste important
DOSSIERBMCE Bank Acteur financier de référence
DOSSIERÉbullition et lutte dans le secteur bancaire
Entreprises et MarchésMAROC «Ajewae», une nouvelle stratégie du transport aérien
Entreprises et Marchés CAMEROUN Des bailleurs de fonds mobilisent 3 000 Mrds de f CFA pour l'exploitation de...
Entreprises et MarchésMAROC 16,3 millions d'internautes et un engouement croissant pour les TIC
EditorialLe combat des titans
EditorialMigration Rien n'a été fait !
Banque - AssurancesCAMEROUN Forte augmentation des prêts bancaires
BoursesFINANCEMENTS DES INFRASTRUCTURES Lancement du DAA (Dakar Agenda for Action)
FocusAlgérie Programme économique du gouvernement d'Abdelmalek Sellal
Politique - EconomieLe Cameroun et le Congo bientôt reliés par une route bitumée
Stockvis veut faire rouler les voitures chinoises au Maroc Version imprimable
02-04-2008

Premier rendez-vous, lundi 24 mars 2008, des dirigeants de Stockvis Nord Afrique avec la presse depuis son introduction en bourse par augmentation de capital en décembre dernier. La première entreprise marocaine certifiée par le label social de la Confédération générale des entrepreneurs du Maroc (CGEM) se porte plutôt bien. Avec un chiffre d’affaires établi à 565 millions (au dessus des engagements pris avec les autorités de la Bourse de Casablanca), soutenu par la fourniture d’engins de travaux publics et par l’agriculture. Ces deux pôles représentent 90% de l’ensemble des facturations de la société. Au-delà des résultats, le distributeur de marques de matériel agricole et de BTP a placé l’année 2008 sous le signe de la diversification. L’importation des véhicules chinois pour les particuliers figure en bonne place dans l’agenda de Pacific Motors, filiale dédié, focalisée jusque-là sur la distribution des véhicules pick up et Suv chinois. Le contrat de partenariat avec la firme chinoise Anhui Changfeng Yangzi Motor Manufacturing trace la route pour les voitures chinoises au Maroc. Toutefois, la marge de compétitivité de ces voitures au Maroc risque, notons-le, d’être entamée avec la levée des droits de douane sur les automobiles importées d’Europe, prévue entre 2010 et 2012. Autre ajustement annoncé, l’orientation de Komcat vers la location des engins et du matériel agricole. Dans ce sens, un premier contrat a été signé avec Altadis Maroc et concerne la location de 40 chariots élévateurs. Ne restait plus aux dirigeants de cette entreprise cotée à la Bourse de Casablanca que de pousser leur stratégie de diversification vers l’informatique. Un pas franchi avec la mise en place de CIOA MA, plateforme de e-business orientée B to B. Autant de paris qui expliquent les perspectives de Stockvis tablant sur une croissance de 30% de son chiffre d’affaires en 2008 et une progression du résultat net de 50%.

 

 
< Précédent   Suivant >