Accès abonné :              


Journal en ligne - []
COIN DE L\'EXPERTAlgérie Révision constitutionnelle, mes 10 propositions
DÉCOUVERTETour du monde La Marocaine Fadoua Berrada réalise une première
PIED DE LETTREQui veut humilier le Nigéria ?
RELATIONS INTERNATIONALESFrance-Maroc Un Forum pour le partenariat économique
DOSSIERInterview La corruption gangrène le Congo RDC
DOSSIERCorruption Le mal de la RDC
DOSSIERAfrique centrale Plaidoyer pour la rigueur dans la gestion des affaires publiques
DOSSIER «Les pays africains sont appelés à promouvoir les valeurs de la transparence et la moralisation...
DOSSIERGiaba Un instrument de lutte contre le blanchiment d'argent
DOSSIERUn continent en proie à la corruption
DOSSIERCorruption Analyses et études en 2013
Entreprises et MarchésGUINÉE Simandou porté sur les fonts baptismaux
Entreprises et MarchésActis prend le contrôle du secteur de l'électricité au Cameroun
Entreprises et MarchésFestival de Cannes, «Timbuktu» nominé pas vainqueur
Entreprises et MarchésLa Cour de justice et d'arbitrage d'Abidjan condamne la Guinée avec fermeté
Entreprises et MarchésNIGER-AREVA Les dessous d'un deal
EditorialCorruption, changeons de culture
Banque - AssurancesCAMEROUN La SFI entre dans le capital d'Activa Assurances
Banque - AssurancesBAD-PBOC Lancement d'un fonds de cofinancement
Banque - AssurancesAFRICA BANKING FORUM Les TIC un pilier de développement pour les banques africaines
Banque - AssurancesEn 50 ans, la BAD a injecté plus de 100 Mrds de dollars en Afrique
Banque - AssurancesRWANDA Comment la BAD compte relancer l'économie de l'Afrique à l'horizon 2024
BoursesAFRIQUE DE L'OUEST La Banque mondiale accorde une ligne de financement à 3 pays
FocusAlgérie Pouvoir et opposition condamnés à s'entendre
Politique - EconomieLa face cachée du don
Politique - EconomieNORD MALI Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz en pompier
Politique - EconomieSÉNÉGAL Macky Sall, pour plus de flux commerciaux intra-africains
Politique - EconomieCONGO-BRAZZAVILLE - RDC Le ton se durcit
Politique - EconomieÉGYPTE Al-Sissi, nouveau pharaon
Politique - EconomieGABON L'appel d'Ali Bongo à investir en Afrique
Stockvis veut faire rouler les voitures chinoises au Maroc Version imprimable
02-04-2008

Premier rendez-vous, lundi 24 mars 2008, des dirigeants de Stockvis Nord Afrique avec la presse depuis son introduction en bourse par augmentation de capital en décembre dernier. La première entreprise marocaine certifiée par le label social de la Confédération générale des entrepreneurs du Maroc (CGEM) se porte plutôt bien. Avec un chiffre d’affaires établi à 565 millions (au dessus des engagements pris avec les autorités de la Bourse de Casablanca), soutenu par la fourniture d’engins de travaux publics et par l’agriculture. Ces deux pôles représentent 90% de l’ensemble des facturations de la société. Au-delà des résultats, le distributeur de marques de matériel agricole et de BTP a placé l’année 2008 sous le signe de la diversification. L’importation des véhicules chinois pour les particuliers figure en bonne place dans l’agenda de Pacific Motors, filiale dédié, focalisée jusque-là sur la distribution des véhicules pick up et Suv chinois. Le contrat de partenariat avec la firme chinoise Anhui Changfeng Yangzi Motor Manufacturing trace la route pour les voitures chinoises au Maroc. Toutefois, la marge de compétitivité de ces voitures au Maroc risque, notons-le, d’être entamée avec la levée des droits de douane sur les automobiles importées d’Europe, prévue entre 2010 et 2012. Autre ajustement annoncé, l’orientation de Komcat vers la location des engins et du matériel agricole. Dans ce sens, un premier contrat a été signé avec Altadis Maroc et concerne la location de 40 chariots élévateurs. Ne restait plus aux dirigeants de cette entreprise cotée à la Bourse de Casablanca que de pousser leur stratégie de diversification vers l’informatique. Un pas franchi avec la mise en place de CIOA MA, plateforme de e-business orientée B to B. Autant de paris qui expliquent les perspectives de Stockvis tablant sur une croissance de 30% de son chiffre d’affaires en 2008 et une progression du résultat net de 50%.

 

 
< Précédent   Suivant >